Actualités > Communiqué : Barrages autochtones dans la région de la réserve La Vérendrye – Un soutien gouvernemental urgent est requis

Communiqué : Barrages autochtones dans la région de la réserve La Vérendrye – Un soutien gouvernemental urgent est requis

16 octobre 2020

Québec, le 16 octobre 2020 — Alors que les barrages autochtones dans la région de la réserve La Vérendrye se maintiennent depuis près d’un mois et que la saison de chasse à l’orignal tire à sa fin, il est urgent que le gouvernement du Québec mette rapidement en place un programme de soutien pour les entreprises affectées.

La Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) de même que plusieurs autres organismes fauniques dénoncent depuis plusieurs semaines les barricades érigées aux alentours de la réserve La Vérendrye. Le climat de tension extrême qui règne en forêt dans cette région est inacceptable et l’illégalité des gestes pris pour empêcher les chasseurs, pêcheurs et villégiateurs d’accéder à leur territoire a déjà été démontrée. Le reportage présenté hier soir à l’émission J.E. sur les ondes du réseau témoigne de la gravité de la situation et la détresse des dizaines de propriétaires de pourvoiries qui se sentent littéralement pris en otage.

Il ressort aussi clairement de ce reportage que les pourvoiries sont sensibles aux demandes des communautés algonquines pour qui l’orignal représente un élément important de leur culture et de leur mode de vie. La préoccupation d’un cheptel en santé est partagée par tous. Cependant, il est inadmissible que les pourvoiries et leurs clients aient à payer les frais d’une mésentente entre le gouvernement du Québec et les communautés. C’est donc pourquoi la FPQ demande aujourd’hui qu’un programme de compensation pour les pertes économiques encourues, mais aussi celles qui découleront de cette situation, soit mis en place rapidement.

Au-delà des pertes financières, il importe également qu’une solution durable soit trouvée pour que tous puissent cohabiter de manière harmonieuse sur ce territoire dans le respect des droits de chacun. Ce qui se produit depuis quelques semaines ne doit pas se reproduire. « À cet égard, et bien que nos entreprises soient gérées en fonction d’une exploitation durable des richesses fauniques, nous avons été et sommes toujours intéressés à instaurer et maintenir un dialogue avec les représentants des différentes communautés afin de discuter avec eux de nos enjeux communs qui sont beaucoup plus nombreux que certains pourraient croire » explique Marc Plourde, président-directeur général de la FPQ.

Rappelons qu’au cours des dernières semaines, les barricades ont privé des milliers de Québécois d’un accès légitime au territoire public et à leur activité de chasse, et ce malgré une injonction ordonnant le démantèlement de celles-ci. Ce conflit a engendré une pression supplémentaire sur les pourvoiries qui avaient déjà été lourdement affectées par les impacts de la pandémie. La situation est devenue critique pour plusieurs entrepreneurs qui ont vu le printemps et l’automne amputés de leur clientèle « il y a urgence d’agir » souligne le PDG de la FPQ.

À propos de la Fédération des pourvoiries du Québec

La FPQ représente plus de 320 pourvoiries opérant sur le territoire québécois, des petites et moyennes entreprises spécialisées dans l’offre d’activités de chasse, de pêche et de villégiature en milieu naturel. Il s’agit d’une industrie qui contribue au maintien de plus de 4 500 emplois et qui génère des retombées économiques de près de 200 millions annuellement. Chaque année, environ 425 000 personnes, dont 80 % proviennent du Québec, fréquentent les pourvoiries.             

— 30 —

Source :
Vicky Bovin
Responsable des communications et du web
Fédération des pourvoiries du Québec
418 254-3912
[email protected]


Pas de commentaire pour Communiqué : Barrages autochtones dans la région de la réserve La Vérendrye – Un soutien gouvernemental urgent est requis

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour envoyer un commentaire.