Actualités > Un virage vert dans quatre pourvoiries

Un virage vert dans quatre pourvoiries

16 mai 2018

MÉLYSSA GAGNON, Le Quotidien

Quatre pourvoiries du territoire non organisé (TNO) Mont-Valin prennent le virage vert. Grâce à l’apport financier de la MRC du Fjord-du-Saguenay, qui investit 10 000 $ dans le déploiement du projet Zone durable, 26 bacs de récupération et huit composteurs industriels ont été acquis.

Ces nouveaux équipements seront installés aux pourvoiries Poulin de Courval, Monts-Valin du Archer, Clauparo Monts-Valin et Québec Nature. La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Haut-Saguenay est maître d’oeuvre de Zone durable, une initiative qui permettra aux pourvoyeurs d’atteindre les objectifs du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC. On sait qu’à partir de 2020, les municipalités et les MRC devront mettre en place des mesures favorisant la valorisation des matières organiques. Celles-ci ne pourront plus être enfouies.

La SADC travaille à ce projet depuis 2014. Comme l’a précisé son directeur général, André Boily, lors d’une conférence de presse tenue mardi aux bureaux de la MRC du Fjord-du-Saguenay, l’objectif premier de l’organisme est d’aider les PME à atteindre une meilleure rentabilité. Et qui dit rentabilité dit notamment achats groupés, gestion des déchets et utilisation d’énergies renouvelables.

« On a assisté à une annonce la semaine dernière concernant la production d’aluminium propre. Apple a écouté ses clients et on voit que la population devient de plus en plus prête à poser des gestes pour protéger l’environnement », a mis en contexte le DG. André Boily a expliqué qu’une subvention de Recyc-Québec a permis la réalisation d’une étude de caractérisation des matières résiduelles aux quatre pourvoiries et à la station de ski Le Valinouet. Environ 300 000 $ ont été investis.

« C’est un projet pilote qui risque de faire boule de neige », a prédit le DG.

Bruno Dumont, de la Fédération des pourvoiries du Québec, abonde dans le même sens. Il croit que d’autres pourvoiries québécoises voudront emboîter le pas en adoptant des mesures qui s’harmonisent aux préceptes du développement durable.

« À moins que je me trompe, c’est le premier projet pilote au Québec. L’Outaouais serait la prochaine région. Il y a un début de positionnement stratégique et c’est certain que les pourvoiries de la MRC du Fjord seront mises en valeur dans notre stratégie de communication », a-t-il dit.

Gilbert Simard, maire de Saint-Fulgence, a remplacé le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, lors de l’annonce de mardi. M. Savard est en congé de maladie. Gilbert Simard a rappelé l’importance de « montrer patte verte ».

« Cette initiative novatrice démontre bien que la prise en charge du milieu par le milieu constitue une manière efficace et durable d’assurer notre développement. J’espère que cela incitera d’autres MRC dans la région et au Québec à faire de même », a déclaré le magistrat fulgencien.

Un kilo par jour
L’étude menée par la SADC a pu déterminer qu’au cours d’une seule saison, dix tonnes de matières résiduelles sont générées par les activités des quatre pourvoiries. C’est l’équivalent d’un kilogramme par personne par jour. Quarante-deux pour cent des matières enfouies sont compostables, 31 pour cent sont recyclables et 27 pour cent sont des déchets ultimes. Il est estimé que l’ajout de composteurs industriels en métal et de bacs de récupération en bois engendrera une diminution d’environ 70 pour cent des matières enfouies (l’équivalent de sept tonnes par saison). Notons, en terminant, que les composteurs métalliques acquis sont conçus par la firme québécoise Joracan. Munis de compartiments, les appareils rotatifs facilitent le compostage et la collecte de la matière.

Dernières nouvelles