FERMER

NOUS JOINDRE

Commentaire ou informations sur:

* Adresse courriel

* Nom

Numéro de téléphone

Joindre un fichier

* Message

Oui, m'inscrire à l'infolettre des Pourvoiries du Québec.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Les pourvoiries du Québec

Fédération des pourvoiries du Québec

5237, boulevard Wilfrid-Hamel, bureau 270
Québec (Québec) G2E 2H2

Téléphone : 418.877.5191
Sans frais : 1 800 567.9009
Télécopieur : 418.877.6638

HEURES D'OUVERTURE
8h30 à 16h30 du lundi au vendredi.

HORAIRE D’ÉTÉ
Pour la période estivale, du 1er juillet au 31 août, notre équipe sera à votre service de 8h à 16h30 du lundi au jeudi et de 8h à 12h (midi) le vendredi.

Protection des renseignements personnels
Les renseignements que vous fournissez sont conservés de manière confidentielle et ne serviront qu’à vous acheminer de l’information produite et/ou gérée par la Fédération des pourvoiries du Québec inc. En aucun cas ces données ne seront transmises à autrui sans votre consentement préalable. En tout temps, vous n’avez qu’à nous contacter si vous désirez être retiré de notre liste de contacts.

Pour joindre l’une de nos pourvoiries, consultez la fiche technique du pourvoyeur à l’aide du planificateur de vacances.

Actualités > La gélinotte huppée, une chasse sociale

La gélinotte huppée, une chasse sociale

14 janvier 2015

José Boily en collaboration avec Émile David – Guide de la pourvoirie 2014

Vous êtes dans votre cache, au sommet d’un grand pin balancé par le vent. Vous attendez depuis six heures, silencieux et patient. Soudain un magnifique panache apparait dans votre ligne de tir. Vous visez et appuyez sur la détente. L’animal tombe dans ses traces. Vous laissez échapper un cri de joie. Au loin, en guise de seule réponse, votre écho qui vous renvoie votre bonheur et votre solitude.

La chasse est souvent source de grandes émotions, mais force est d’admettre que celles-ci se vivent généralement en solitaire, ou du moins, en silence. Une chasse contourne toutefois cette règle et c’est celle du petit gibier.

La chasse à la gélinotte huppée, communément appelée perdrix, illustre particulièrement bien cette facette plus sociale de la chasse au petit gibier. Rien de tel qu’une journée en nature à parcourir sentiers et bords de ruisseaux à la recherche de la poule des bois pour stimuler le cœur et les conversations. Voici, pour vous, certaines de mes stratégies concernant la chasse à la gélinotte.

Débusquer la bête

Durant la saison de chasse, entre septembre et janvier, la gélinotte se nourrit principalement de graines, de fruits et de bourgeons. Les lignes de coupes forestières, les sentiers bordés d’arbres, les chemins forestiers et les lits de ruisseaux sont alors d’excellents endroits à explorer puisqu’ils offrent nourriture et couvert au gibier recherché.

Les chemins forestiers représentent un territoire de choix pour la prospection. Ils répondent à l’ensemble des besoins de la gélinotte en plus d’être assez dégagés pour offrir de belles occasions de tir. Observez d’abord au niveau du sol pour des oiseaux qui s’ébrouent dans le sable chaud ou qui font le plein de gravier, un élément nécessaire à leur digestion. Surveillez également dans les arbres pour des spécimens qui se nourrissent.

Une variété d’armes à utiliser

L’un des principaux attraits de la chasse à la gélinotte huppée demeure la large sélection d’armes utilisables, ce qui en fait une chasse accessible et répondant aux intérêts de la majorité des chasseurs. Il y a évidemment le choix traditionnel du fusil de chasse dont le calibre peut varier du 12 au .410. Faites toutefois attention à éviter les étranglements pleins (full choke) qui risquent d’abimer votre gibier.

Une carabine à percussion latérale (.22, .17, etc.) constitue également un choix viable pour les adeptes du tir de précision. La grande portée de ces armes permet les tirs de longue distance, mais appelle également à la prudence.
Finalement, il est intéressant de noter qu’il est maintenant légal de chasser la perdrix avec une arme à air comprimé dont le projectile atteint 152.4m/s (500pi/s). En plus de représenter un beau défi, ce type d’armes est parfait pour initier un jeune ou pour chasser la gélinotte en même temps qu’un autre gibier puisqu’en plus d’avoir un faible recul, elles produisent un son négligeable. Bien que le calibre .177 soit légal, une arme de calibre .22 avec la technologie Nitro Piston est à privilégier afin d’assurer une récolte propre du gibier. Une arme de calibre .177 est plus rapide, mais le calibre .22 possède une force de frappe de beaucoup supérieure qui le rend mieux adapté à la récolte du petit gibier.

Entre deux sessions de chasse à l’affut, en attendant le panache trophée, sortez dans une des pourvoiries du Québec et prenez le temps de parcourir un chemin de gravier avec un proche. Parce que de tels moments d’émotion méritent d’être partagés. En vous souhaitant à tous une excellente saison et une bonne chasse.

Dernières nouvelles