Actualités > Orignal : le piège des réponses du mâle!
Orignal

Orignal : le piège des réponses du mâle!

4 novembre 2014

Orignal

Michel Bélanger et Patrick Toulouse – Magazine Aventure Chasse & Pêche – Guide de la pourvoirie 2014

Saviez-vous que l’intensité des sons d’orignaux que nous percevons peut nous jouer de vilains tours et nous induire complètement en erreur?

Pour bien comprendre le phénomène, il faut d’abord savoir que l’intensité du son varie d’une façon particulière en fonction de la distance entre nous et l’animal qui émet le son. Cette variation n’est pas égale et linéaire. Lorsqu’on parle de décibels, on ne peut affirmer qu’un son de 50 décibels est deux fois plus fort qu’un son de 25 décibels. Il s’agit plutôt d’une variation logarithmique. Dans les faits, en termes de perception de l’oreille humaine, le son nous paraît deux fois plus fort chaque fois que son intensité augmente de 10 dB. À titre d’exemple, si vous écoutez un son d’une intensité de 90 dB à une distance d’un mètre, pour que ce son paraisse deux fois plus fort à votre oreille, son intensité devra être de 100 dB, toujours à la même distance.

Une autre règle immuable qui influence également la dispersion du son est la suivante. Chaque fois que la distance double entre celui qui émet le son et celui qui l’écoute, l’intensité du son diminue de 6 dB.

L’orignal se rapproche-t-il plus vite?

En quoi tous ces chiffres peuvent-ils nous aider à comprendre la vitesse d’approche d’un orignal? Dans l’illustration, on peut voir la variation de l’intensité des réponses d’un orignal en fonction de la distance le séparant d’un chasseur. Dans ce graphique, on considère que les réponses seraient d’une intensité de 100 décibels, soit celle d’un mâle très puissant, à un mètre du chasseur. À partir de ces données, dans des conditions idéales par un beau matin sans vent ni aucun bruit en forêt, on pourra entendre cet orignal nous répondre à 1024 mètres à un niveau sonore de 40 dB. Pour que le chasseur perçoive les réponses de l’orignal deux fois plus fortes (50 dB), l’animal devra parcourir 708 mètres et se trouver à 316 mètres du chasseur. Enfin, pour que le son double à nouveau aux oreilles du chasseur, l’orignal devra parcourir seulement 216 mètres additionnels. Comprenez-vous, maintenant, pourquoi les réponses d’un mâle orignal peuvent nous induire complètement en erreur! 

Et un point important à ne pas oublier : les règles régissant la dispersion des son émis par un orignal sont également valables pour les réponses d’un dindon sauvage ou d’un wapiti.

Alors lors de votre prochaine chasse, ne vous laissez pas jouer de vilains tours… Si le mâle orignal qui a répondu à vos appels au loin ne semble pas avoir avancé d’un poil après de longues minutes, l’explication est peut-être dans cet article!

Pour lire l’article complet sur le sujet, consulter l’édition Hiver 2013 du magazine Aventure Chasse & Pêche.