Actualités > COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Clientèle non-résidente: un meilleur encadrement en chasse et pêche est demandé

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Clientèle non-résidente: un meilleur encadrement en chasse et pêche est demandé

1 mars 2013

Clientele-non-residente_un-meilleur-encadrement

Rouyn, 25 février 2013 – Afin de consolider l’industrie de la pourvoirie et d’augmenter les recettes touristiques du Québec, la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) et ses associations régionales membres, notamment l’Association des pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue (APAT), demandent au gouvernement du Québec d’améliorer l’encadrement des non-résidents qui viennent chasser et pêcher au Québec.

À l’heure où de plus en plus de voix s’élèvent au Québec pour demander que l’exploitation des ressources naturelles se traduise par plus de richesse dans les régions et dans l’économie de la province, il est surprenant de constater à quel point le Québec est permissif à l’égard des gens d’ailleurs qui viennent prélever chez nous la ressource faunique, parfois même au détriment des chasseurs et pêcheurs du Québec. En effet, au Québec, un nombre très limité de règles encadre les clientèles non résidentes qui s’y rendent allègrement pratiquer leurs activités de chasse et de pêche. Cette situation contraste avec tout ce qu’on peut observer ailleurs au Canada et prive ainsi l’ensemble du Québec, et ses régions ressources en particulier, de retombées économiques liées à l’exploitation de la faune.

La FPQ et ses associations régionales membres ont donc récemment déposé à la Table nationale de la Faune un document qui regroupe et précise les principales demandes de l’industrie de la pourvoirie à l’égard de l’encadrement des non-résidents chasseurs et pêcheurs. Plus tôt aujourd’hui, ce document a aussi été transmis aux membres du caucus des députés d’Abitibi-Témiscamingue. Cette région est en effet une de celles où l’absence d’encadrement des non-résidents est le plus ressentie au plan économique.

Les pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue accueillent annuellement plus de 30,000 clients, participent au maintien de 169 emplois directs et créent pour 13,7 M$ en richesses pour les ménages et les entreprises. Au Québec, l’industrie de la pourvoirie emploie plus de 2 500 personnes, accueille plus de 420 000 personnes et génère un chiffre d’affaires annuel excédant 100 millions de dollars.

– 30 –

Source :
Marc Plourde, Président – directeur général
Fédération des pourvoiries du Québec
418-877-5191
[email protected]

Yves Bouthillette, Président
Association des pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue
819-629-7715
[email protected]