Actualités > Les pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue

Les pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue

27 février 2019

Si les gens de l’Abitibi-Témiscamingue parlent de chasse et pêche à longueur d’année, ce n’est pas sans raison!

Région jeune, faiblement peuplée, couverte de forêt et parsemée de lacs et rivières, l’Abitibi-Témiscamingue offre aux amateurs de chasse et pêche un vaste et riche terrain de jeu.

Passant de la forêt boréale au nord à la forêt mixte au sud, les bois de l’Abitibi-Témiscamingue hébergent un grand nombre de petits et gros gibiers, dont des orignaux et des ours. L’immensité du territoire procure à la grande faune un habitat privilégié pour se nourrir, s’abriter et se reproduire. Qui plus est, l’étendue des chemins forestiers qui sillonnent le territoire rend cette forêt grandement accessible.

Lorsqu’à l’automne, nos forêts se parent de leurs plus belles couleurs, la région y accueille 34 % de tous les chasseurs non-résidents qui viennent au Québec pour y traquer l’orignal, ce roi de nos forêts. Et, les plus avisés d’entre eux, font affaires avec des professionnels pour augmenter leurs chances de succès, et ça rapporte!

Si plus de 17 % des ours récoltés à la chasse au Québec proviennent de nos forêts giboyeuses, c’est aussi parce que les chasseurs non-résidents à l’ours noir ont compris depuis longtemps que les pourvoyeurs de l’Abitibi-Témiscamingue et leurs guides s’y connaissent dans le domaine, eux qui chaque printemps, de la mi-mai à la fin juin attirent sur leurs appâts, même les plus méfiants des ours, dont des trophées. Ainsi, lors de la saison 2018, les clients de chasse à l’ours noir dans nos pourvoiries membres ont connu un taux de succès moyen de 76 %.

L’Abitibi-Témiscamingue, c’est aussi des lacs partout. On y compte un lac pour sept habitants.  Si neuf de ces lacs sont de véritables mers intérieures d’eau douce s’étendant sur plus de 100k m², des milliers d’autres sont disséminés ici et là sur le territoire dont plusieurs au cœur de la forêt. Située à la tête des eaux, l’Abitibi-Témiscamingue alimente plusieurs rivières dont certaines coulent vers le nord alors que d’autres rejoignent le sud du Québec.

Les eaux de ces lacs et rivières sont poissonneuses et fréquentées chaque année  par une clientèle assidue de pêcheurs d’ici et d’ailleurs, dont un grand nombre venus des États-Unis et de l’Ontario. Si le doré est l’espèce favorite de ces pêcheurs pour les « shore lunch », ceux-ci s’amusent aussi à taquiner à la mouche le grand brochet, dont plusieurs spécimens atteignent des tailles impressionnantes. Le touladi ou truite grise, l’achigan à petite bouche et l’omble de fontaine, autant d’autres espèces sportives qui s’ajoutent aux prises des pêcheurs ontariens ou américains qui trouvent ce qu’ils recherchent dans une de nos pourvoiries. C’est sans doute cette abondance et cette diversité de notre faune aquatique qui ont fait la réputation des pourvoiries de l’Abitibi-Témiscamingue qui accueillent à elles seules près de la moitié de tous les pêcheurs américains et ontariens qui fréquentent une pourvoirie du Québec.

Fiers d’accueillir ces touristes dans le confort de leur auberge ou de leurs chalets, nos pourvoyeurs mettent à leur disposition les services et les équipements de qualité.

Vous souhaitez vivre une expérience de chasse ou de pêche à la mesure de vos attentes, dans un environnement naturel, accessible, et en toute quiétude, faites appel à l’un de nos pourvoyeurs et vous partirez avec le goût de revenir.

 

Par : Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Photo : Mathieu Dupuis

 

VOIR LES POURVOIRIES DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE