Actualités > Une année exeptionnelle pour les nombreux chasseurs de dindon sauvage

Une année exeptionnelle pour les nombreux chasseurs de dindon sauvage

28 juin 2016

Dindon sauvage

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, rend public le bilan de la chasse printanière 2016 au dindon sauvage. Depuis l’instauration de la première chasse régulière et spécifique au dindon sauvage en 2008, cette activité ne cesse de gagner en popularité. Cette année, le nombre de chasseurs ayant acheté un permis pour la chasse au dindon sauvage a connu une augmentation considérable de 16  %, pour atteindre le total impressionnant de 14 249 permis vendus.

Selon les données disponibles à ce jour, la récolte 2016 totalise 5869 dindons sauvages, soit une récolte supérieure de 35 % par rapport à l’année dernière. Il s’agit de la récolte la plus importante de ce gibier depuis la mise en place de cette chasse. Les populations de dindons sauvages se portent bien dans l’ensemble des régions où l’espèce se trouve.

Depuis maintenant trois saisons, les chasseurs ont la possibilité de récolter un deuxième dindon à barbe dans certaines zones de chasse. Lors de la saison 2016, 1454 chasseurs ont réussi ce que l’on pourrait considérer comme un exploit puisque la récolte d’un dindon sauvage représente déjà un défi de taille pour tous les chasseurs.

Résultats de la chasse au dindon sauvage par zone de chasse

Zone de chasse Récolte totale

en 2015

Récolte totale

en 2016

3 26 48
4 569 769
5 498 552
6 1108 1493
7 309 878
8 832 970
9 66 60
10 907 1064
11 14 16
13 2 0
26 6 7
27 5 12
Total 4342 5869

La grande majorité des zones de chasse présentent des augmentations de la récolte de dindons sauvages comparativement à l’année dernière tandis que quelques-unes présentent des résultats similaires. Les territoires situés principalement en Estrie (zones 4 et 6), en Montérégie (zone 8), en Outaouais (zone 10) et au Centre-du-Québec (zone 7) enregistrent les taux de récolte les plus élevés. Il est d’ailleurs intéressant de noter l’augmentation importante de la récolte dans la zone 7 où de nouvelles modalités d’exploitation ont été mises en place cette année à la suite de la mise en œuvre du Plan de gestion du dindon sauvage au Québec 2016-2023.

Une chasse qui contribue à l’économie du Québec

Les retombées économiques totales engendrées par la pratique de la chasse au dindon sauvage sont estimées à plus de 5 M$ annuellement. La croissance continue des adeptes de cette activité permettra d’assurer des retombées économiques positives dans plusieurs régions du Québec.

« Le bilan de la chasse au dindon sauvage 2016 témoigne de l’engouement des chasseurs pour ce gibier. Grâce au plan de gestion du dindon sauvage que nous avons mis en place au cours des dernières semaines, nous pourrons nous assurer de maintenir l’équilibre entre la protection de la ressource et la maximisation des retombées liées à cette chasse, et ce, pour le plaisir d’un nombre croissant de nouveaux chasseurs », a conclu le ministre Lessard.

Le tableau complet des statistiques de récolte de la chasse au dindon sauvage pour la saison 2016 est accessible à l’adresse suivante : mffp.gouv.qc.ca/publications/faune/statistiques/chasse-piege/Dindon-2016.pdf

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

 https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs

 https://twitter.com/MFFP_Quebec