Actualités > CHRONIQUE : De belles occasions

CHRONIQUE : De belles occasions

16 juillet 2015

Patrick CampeauJournal de Montréal – 15 juillet 2015

Tous les pourvoyeurs énumérés dans ces listes exhaustives ont encore des activités à offrir durant les vacances de la construction. À vous d’en profiter… et bonne pêche à tous.


Dès ce week-end, près du tiers de la main-d’œuvre québécoise pourra se la couler douce durant les deux prochaines semaines.

Le rythme effréné de nos vies fait en sorte qu’on ne prend pas toujours le temps nécessaire pour planifier et organiser des activités pendant ce congé annuel tant attendu. Un grand nombre de vacanciers auront l’impression que tous les endroits pouvant les accueillir n’auront pas de disponibilité durant cette période.

Profitez-en…

J’ai contacté Simon Duchaine, responsable des communications pour la Fédération des Pourvoiries du Québec, et je lui ai demandé de rejoindre l’ensemble de ses membres afin qu’il puisse indiquer aux lecteurs du Journal de Montréal quels sont les aubergistes de la forêt qui ont encore des activités à offrir entre le 18 juillet et le 1er août.

Pour vous aider à vous y retrouver, notez que les chiffres entre parenthèses, indiqués à la fin de chaque nom, vous renseignent sur la distance que vous devrez parcourir, en kilomètres, pour vous y rendre.

Vous n’aurez donc plus de raisons de vous embêter à ne rien faire. Allez hop! Prenez le téléphone, réservez et partez à l’aventure.

Omble de fontaine

L’espèce la plus populaire de la Belle Province est la truite mouchetée. Si vous souhaitez l’affronter, vous pouvez vous rendre en Mauricie, à l’Auberge de Lac-à-l’Eau-Claire (150), au Domaine Desmarais (310), au Club Oswego (350), à la pourvoirie du Lac Oscar (360) ou à la Seigneurie du Triton (392). Du côté du Bas-Saint-Laurent, il y a la pourvoirie de la Gaspésie (700), et, sur la Côte-Nord, la pourvoirie du Lac Allard (1134) peut vous accueillir, tout comme le Lac de l’Indienne (350) et Kenauk Nature (139) en Outaouais. Le Pavillon Basilières (140) et l’Auberge la Barrière (146) dans Lanaudière, tout comme les Chalets Rapide des Cèdres (250) et les pourvoiries du Lac Georges (270), du Fer à Cheval (395), des 100 Lacs Sud (350) et Domaine Vanier (400), tous situés dans les Laurentides, ont encore de la place.

Indigène

Certains adeptes préfèrent les sites où l’on trouve des mouchetées sauvages. Ces derniers devraient jeter un coup d’œil du côté d’Aventures Nipissi (764) et de Lac Dégelis (550) au Saguenay, du Club Basque (449) dans Charlevoix, de Genessee (282) à Québec, du Lac Allard (1134) sur la Côte-Nord ou du Lac à l’Indienne (350) ou du Pavillon Wapus (400) en Outaouais. Les pourvoiries Chalets Rapide des Cèdres (250), du Lac Georges (270), des 100 Lacs Sud (350) et Domaine Vanier (400) dans les Laurentides, tout comme le Pavillon Basilières (140) et le Coin Lavigne (150) dans Lanaudière, proposent d’excellentes occasions. Il ne faudrait pas oublier la magnifique région de la Mauricie et les pourvoiries Domaine Desmarais (310), Club Oswego (350), du Lac Oscar (360) ainsi que la Seigneurie du Triton (392).

Touladi

Les amateurs de truites grises pourront eux aussi s’amuser s’ils se dirigent vers le Bas-Saint-Laurent à la pourvoirie de la Gaspésie (700), au Saguenay, chez Aventures Nipissi (764), en Abitibi, au Camp des 3 Saisons (675) ou en Mauricie à l’Auberge de Lac-à-l’Eau-Claire (150), au Domaine Desmarais (310) ou au Lac Oscar (360). Les hôtes de l’Outaouais, tels que Kenauk (139), Lac de l’Indienne (350), Domaine Shannon (360), le Pavillon Wapus (400) et le Club de Chasse et Pêche Strammond (419), vous feront vivre de belles expériences, tout comme les exploitants des Laurentides tels que les pourvoyeurs Chalets Rapide des Cèdres (250), du Lac Georges (270), le Triolet (300), des 100 Lacs Sud (350), Fer à Cheval (395) et Domaine Vanier (400).

Carnassier

La pêche au brochet est très excitante. Vous pourrez vous mesurer aux beaux spécimens d’Aventures Nipissi (764) et de la pourvoirie Chibougamau (760) si vous vous rendez au Saguenay, du Lac Guéguen (486) et du Camp des 3 Saisons (675) en Abitibi, ou du Lac Saint-Pierre (70), des Chalets Rapide des Cèdres (250), du Lac Georges (270), du Triolet (300), des 100 Lacs Sud (350), Fer à Cheval (395) et Domaine Vanier (400) dans les Laurentides. L’Outaouais offre aussi de belles possibilités via le Pavillon de l’Orignal (280), les domaines Pine Grove (270), Bitobi (300) et Shannon (360), le Wapus (400) et le Club Chasse et Pêche Strammond (419), tout comme l’immensité de la Mauricie avec les pourvoiries Domaine Desmarais (310), du Lac Oscar (360) et Ganipi (580).

Percidé

L’espèce tant recherchée pour la qualité de sa chair, le doré, sera aisément «capturable» durant les vacances, soit au Saguenay à la pourvoirie Chibougamau (760), en Mauricie, au Domaine Desmarais (310), au Lac Oscar (360) et Ganipi (580), en Abitibi au Lac Guéguen (486) et au Camp des 3 saisons (675), dans Lanaudière (70) au Lac St-Pierre Chasse et Pêche, en Outaouais aux domaines Pine Grove (270), Bitobi (300) et Shannon (360), ainsi qu’au Strammond (419), au Wapus (400) et au Pavillon de l’orignal (280). Les aubergistes des Laurentides comme le Triolet (300), le 100 Lacs Sud (350), le Domanine Vanier (400), les Chalets Rapide des Cèdres (250), du Lac Georges (270) et le Fer à Cheval (395) vous réservent de belles journées de pêche.