Chroniques > Grand Chelem : possible en pourvoirie

Grand Chelem : possible en pourvoirie

17 juin 2014

FPQ-011_MAIN

Réaliser un « grand Chelem », c’est abattre les quatre gros gibiers du Québec soit l’ours noir, l’orignal, le cerf de virginie et le caribou, au cours d’une même année de calendrier est un exploit rarissime que tout chasseur rêve de réaliser au moins une fois dans sa vie. Réussir ce défi exige une planification scrupuleuse des destinations de chasse et du temps disponible.

Il est toutefois possible de réussir ce fait d’armes en planifiant sa récolte des quatre gibiers dans le réseau des pourvoiries du Québec et ce, à des frais raisonnables. L’avantage majeur de chasser les quatre gros gibiers pour éventuellement réaliser le Grand Chelem en pourvoirie réside dans le fait que le pourvoyeur et son équipe connaissent à la perfection les gibiers et surtout le territoire de son établissement. Il sera un conseiller hors pair multipliant grandement les chances de récolter le gibier. Le nemrod qui désire accomplir cet exploit sait pertinemment qu’il devra se déplacer sur de grandes distances à la quête des gibiers convoités. Ceci étant dit, la réalisation de cet exploit en plan européen (sans les repas) offre une substantielle économie des coûts  et aussi de vous joindre à deux, trois ou même quatre chasseurs pour chacun des voyages permet de réaliser des économies en carburant. Pour l’ours noir, le cerf de Virginie et le caribou, chaque chasseur peut récolter sa ou ses bêtes. Par contre, pour le roi de nos forêts, l’orignal, il faut un minimum de deux permis pour un abattage. Alors, il faudra tirer à la « courte paille » afin de déterminer l’heureux élu qui pourra faire feu et jouir du privilège de réaliser son Grand Chelem!

Alors vous pouvez maintenant caresser le rêve de réaliser un Grand Chelem via le réseau des pourvoiries du Québec!