Chroniques > Comment chasser l’ours noir: Ours 101

Comment chasser l’ours noir: Ours 101

5 mars 2014

FPQ-009_MAIN

Crédit photo: Yves Laroche

 

Au Québec, l’on chasse l’ours noir au printemps et/ou à l’automne selon la zone de chasse choisie. L’ours noir se retrouve presque partout dans nos forêts et fréquente régulièrement des secteurs où il y a des cours d’eau. Il est omnivore, il se nourrit à peu près de tout ce qui lui tombe sous la dent. Sauf pendant le rut, l’ours noir vit en solitaire. Comme plusieurs  autres gros gibiers, il emprunte régulièrement les mêmes pistes et est plus actif au matin et en fin de journée.

Le choix du site de chasse de l’ours est primordial. Il faut trouver des signes de passage ou des excréments évidents de cet ursidé avant d’installer son affût et ce, préférablement près d’un point d’eau.  Il est rare de voir des ours noirs lors de nos sorties de prospections. Très rusé, il perçoit la senteur humaine à très grande distance et est extrêmement méfiant. Une chasse à l’affût à une hauteur minimum de trois mètres (9 pieds) est suggérée peu importe l’engin de chasse utilisé. Il faut appâter le site à une distance appropriée à l’engin de chasse utilisé et à la morphologie du secteur choisi. À l’arc ou à l’arbalète une distance de 20 mètres est de mise tandis qu’avec une arme à feu, l’appât peut être à 50 mètres de l’affût. Pour attirer l’ours rapidement à votre appât, un bombe d’odeurs est nécessaire et votre appât doit être orienté pour vous permettre de faire feu facilement dans la partie vitale de l’animal. L’appâtage du site doit être accompli de façon régulière pour berner l’ours plus aisément.