Actualités > Les pourvoiries du Québec, une histoire de famille

Les pourvoiries du Québec, une histoire de famille

19 février 2014

Les pourvoiries du Québec, une histoire de famille

José Boily – Émission Le Camp en pourvoirie – Guide de la pourvoirie 2013

Notre projet télévisé « Le Camp en Pourvoirie » nous aide à découvrir en images de nombreuses destinations de chasse et de pêche développées au Québec. Uniques par le décor, uniques par la situation géographique et les services offerts, les pourvoiries du Québec ont toutefois une ressemblance marquée. Elles cachent un trésor, souvent une enrichissante histoire de famille…

Les tâches quotidiennes de gestion et de réalisation des activités natures, amènent  les pourvoyeurs à habiter à temps plein sur les lieux. Ces derniers s’organisent pour inclure tous les membres de la famille immédiate dans la même vague. Ils demeurent souvent à l’auberge et quelques fois dans un chalet en périphérie. Ensemble, de tous les âges, ils sont l’âme de l’entreprise.

Sans avoir de réelles taches spécifiques, les enfants de la pourvoirie sont visibles dans plusieurs activités. Sur les traces de leurs parents les jeunes sont prêts à aider, à renseigner et même à faire de l’accompagnement si nécessaire pour faire découvrir leur paradis de chasse ou de pêche. Par exemple, ils sont une bonne référence de pêche, car ils jouissent de beaucoup plus de temps que leurs parents pour taquiner le poisson.

Réserver un séjour dans ces lieux de villégiature vous permet de faire partie de cette même famille pour quelques jours. À vous la chance d’en découvrir les acteurs et de tisser des liens avec les propriétaires et la parenté. Votre courte présence parmi eux,  année après année, vous laissera un souvenir inoubliable de partage et d’amitié  tout en pratiquant votre sport préféré.

Votre passage en pourvoirie devient plus qu’une simple histoire de chasse ou de pêche. C’est une chance unique de faire partie d’une famille dévouée à la nature qui décide de tout investir dans leur passion et même d’en vivre.