Chroniques > CHRONIQUE: Une petite demi-heure

CHRONIQUE: Une petite demi-heure

28 janvier 2013

Une-petite-demi-heure-Patrick-Campeau

Patrick Campeau – Journal de Montréal – 28 novembre 2012

Après votre dernière excursion, avez-vous pris le temps de bien ranger votre matériel de pêche?

Comme le disait si bien mon père, l’argent ne se ramasse pas dans les fossés. La très grande majorité d’entre nous doit travailler très fort pour gagner son pain quotidien. Après avoir fini de payer toutes les factures, on tente d’amasser quelques dollars, s’il en reste, pour éventuellement acheter un moulinet, une canne, un moteur électrique, des leurres, etc. On souhaite évidemment que les articles acquis soient de qualité, performants et qu’ils durent pendant de nombreuses années. Pour maximiser leur durée de vie, on doit évidemment prendre quelques précautions.

À retenir

Prenons l’exemple d’un amateur qui aurait rangé sa canne, ses offrandes et autres items dédiés à l’activité dans un coin du garage ou du sous-sol pendant la période hivernale.

Si par malheur il appuie sa perche contre un mur, en angle, celle-ci fléchira inévitablement. Ce qui est malheureux, c’est que cette forme arquée pourrait avoir des séquelles, aussi minimes soient-elles. À long terme, certains matériaux peuvent se déformer quelque peu. Imaginez une canne avec une légère courbe. Non seulement l’action serait drôlement altérée, mais en plus, sa résistance pourrait être vraiment moindre.

Il est aussi important de ne pas créer une pression rétractile, occasionnée par un leurre attaché à un anneau ou au porte-leurre, surtout si ce dernier engendre une certaine pression vers le bas.

La plupart des systèmes de freinage des moulinets fonctionnent avec des rondelles relativement souples. Plus on applique de restriction, plus la pression augmente sur ces dernières, ralentissant ainsi la course de la bobine. Il est donc important d’enlever toute la tension afin d’éviter un certain écrasement de ces petits disques. Si vous ne le faites pas, votre moulinet finira par moins bien freiner et de façon plus saccadée.

Le fil est le seul lien entre vous et le poisson. Il est impératif de dévider votre bobine chaque année et de la remplir avec du fil neuf au début de la saison à venir. Le meilleur moyen de ne pas oublier ou de risquer de succomber à la tentation d’essayer d’utiliser le monofilament ou le superfil usagé au cours d’une deuxième saison, consiste à s’en débarrasser de façon écologique à la fin de l’automne. Ainsi, vous n’aurez pas le choix, le printemps venu. De toute façon, si ce fil vous semble encore bon, retenez que l’humidité et l’âge seront deux autres facteurs négatifs qui contribueront à sa dégradation au cours des prochains mois.

Précautions

Pour éviter que la poussière ne s’accumule sur votre moulinet et, dans le pire des cas, dans certaines cavités, prenez un vieux bas de laine et recouvrez-le.

Ne laissez pas le panier de votre épuisette traîner directement sur le sol, car l’humidité pourrait l’affaiblir avec le temps. Il est préférable de le suspendre par le cadre.

Profitez-en pour enlever l’hélice de votre moteur électrique afin de retirer le fil à pêche qui aurait pu s’y enrouler et endommager certains joints d’étanchéité. Vérifiez le niveau d’acide de votre batterie et remplissez-la au besoin. De plus, notez sur votre calendrier de la recharger toutes les cinq ou six semaines pour éviter qu’elle ne sulfate.

Si un de vos équipements ne fonctionne pas bien, c’est le temps, maintenant, de le faire réparer, en évitant ainsi la cohue printanière.

Coffret de pêche

Votre boîte de leurres contient une panoplie qui vous est chère. Comme vous le savez, le métal peut rouiller avec le temps et des conditions défavorables. Plusieurs accessoires peuvent donc être attaqués par la corrosion. Il faut s’assurer que de l’eau ne s’y est pas accumulée lors de votre dernière sortie de pêche. Prenez ensuite soin de ranger votre coffre dans un endroit sec et d’y mettre quelques sachets de Selka protecteurs. Si vous possédez un coffre ou des plateaux fabriqués avec la technologie Zerust intégrée dans le polymère de certains produits de la firme Flambeau, sachez que cela empêche la formation d’humidité tout en freinant la rouille. Vous n’avez alors pas besoin d’y introduire une matière absorbante.

Sortez tous les articles endommagés que vous devrez réparer, ajuster ou tout simplement remplacer.

Ces petites attentions que vous porterez à votre matériel vous permettront d’en profiter beaucoup plus longtemps.

Dernières nouvelles