Actualités > ACTUALITÉ: Les pourvoiries ont du panache

ACTUALITÉ: Les pourvoiries ont du panache

6 janvier 2013

Les-pourvoiries-ont-du-panache

Les Affaires – TVA Argent – 27 septembre 2012

Les dépenses liées à la chasse sportive atteignent annuellement 540 millions de dollars au Québec. Le ralentissement économique ne semble pas affecter l’industrie.

Les chasseurs qui fréquentent l’une des 649 pourvoiries de la province dépensent deux fois plus d’argent par année que les adeptes qui ne fréquentent pas ces territoires.

La Fédération des pourvoiries du Québec tente d’élargir sa clientèle, mais pour y parvenir il lui faudra travailler pour attirer les jeunes, qui se font rares sur leurs territoires.

« La population est vieillissante. C’est d’ailleurs l’un des grands enjeux de notre industrie. La relève se porte bien. On a quand même environ 25 000 chasseurs qui, annuellement, prennent le cours pour détenir leur certificat de chasseur. C’est quand même encourageant », indique Marc Plourde, PDG de la Fédération des pourvoiries du Québec.

Même si les coûts associés à un séjour en pourvoirie sont beaucoup plus élevés, la clientèle demeure au rendez-vous.

Les chasseurs qui fréquentent une pourvoirie dépensent en moyenne 2813 $ annuellement alors que les chasseurs qui ne visitent pas une pourvoirie déboursent près de 1513 $ par année.

« On offre des services intégrés qui incluent souvent la restauration, l’hébergement, les services de guide, donc c’est sûr que l’offre des pourvoiries en général est plus organisée. Il y a plus de services », mentionne M. Plourde.

La Fédération des pourvoiries du Québec note que la clientèle américaine a sensiblement diminué au cours des dernières années. Une situation qu’elle attribue au ralentissement économique aux États-Unis.

« Mais dans l’ensemble, la clientèle résidante, la clientèle québécoise se porte très bien », ajoute M. Plourde.

Selon une récente étude réalisée par la Fédération en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, le Québec compte environ 522 000 chasseurs. Près de 25 % d’entre eux fréquentent les pourvoiries du Québec, incluant les réserves fauniques.

 

Lisez la suite de cet article