Alain Demers > CHRONIQUE: Vacances familiales en pourvoirie, c’est moins cher.

CHRONIQUE: Vacances familiales en pourvoirie, c’est moins cher.

19 octobre 2012

Vacances_familiales_en_pourvoiries_cest_moins_cher_Alain_Demers_20_juin_2012

Surtout fréquentées pour la pêche au printemps, les pourvoiries se retrouvaient souvent en été avec des chalets vides au bord d’un lac.

Au fil des années, plusieurs des habitations les plus rustiques ont été rénovées, alors que d’autres ont été construites afin d’être louées aux familles. À des coûts variant généralement de 500 $ à 1 000 $ par semaine selon le nombre de chambres, c’est souvent deux fois moins cher qu’ailleurs pour louer un chalet.

Des pourvoiries organisées pour accueillir les familles, on en trouve plusieurs dans les régions de Lanaudière et de l’Outaouais.

Lanaudière

L’été dernier, lors d’un séjour à la Pourvoirie Trudeau, à Saint-Zénon, ma fille s’est amusée à observer les grenouilles et à les photographier. Nous nous sommes baignés, nous avons cueilli des fraises et nous avons pêché la truite mouchetée. Pas besoin d’organiser d’activités spéciales, car la nature est l’attraction principale.

À Saint-Michel-des-Saints, le Kan-À-Mouche, qui accueillait surtout des Européens, reçoit maintenant des familles québécoises. Au lac Carmel, canots, pédalos et planches à rames sont à notre disposition. On peut aussi se promener en ponton électrique (à louer de 60 $ à 80 $ par jour). Un sentier pédestre fait le tour du lac et mène à trois belvédères.

Lisez la suite de cet article