Chroniques > CHRONIQUE: Les grands espaces de la Haute-Mauricie

CHRONIQUE: Les grands espaces de la Haute-Mauricie

22 octobre 2012

Les_grands_espaces_de_la_haute_Mauricie_Gabriel_Delisle_28_juillet_2012

Gabriel Delisle – Le Nouvelliste – 28 juillet 2012

(La Tuque) La Haute-Mauricie est une région sauvage. Aussi grand que la Belgique, le nord de la Mauricie regorge de grands espaces à couper le souffle.

La Haute-Mauricie avec ses montagnes et sa forêt à perte de vue se dévoile doucement pour le visiteur qui emprunte la route 155. Longeant la rivière Saint-Maurice, cette route panoramique est déjà bien prisée par les motocyclistes et les propriétaires de voitures décapotables. Le paysage est magnifique.

Un premier arrêt au parc des Chutes de la Petite rivière Bostonnais s’impose dès son arrivée à La Tuque pour visiter les expositions dédiées à la jeunesse de Félix Leclerc, à la vie mauricienne d’Anne Stillman McCormick ainsi qu’à l’histoire de la navigation sur la rivière Saint-Maurice. Le panorama vu du sommet de la tour d’observation entièrement construite en bois vaut le détour.

À quelques kilomètres du parc, le centre-ville de La Tuque mérite d’être découvert. En pleine transformation, il s’anime particulièrement les jeudis soir de l’été. Près de 1000personnes s’y réunissent chaque semaine des mois de juillet et d’août pour assister aux concerts extérieurs. C’est l’occasion de prendre une bière sur une terrasse et de visiter les maisonnettes colorées de la place des artisans.

 

Non loin de La Tuque, le village de La Bostonnais dévoile ses charmes, surtout si on le découvre en empruntant le rang Sud-Est qui suit la rivière du même nom. Ce petit village est reconnu pour ses deux ponts couverts peints d’un rouge éclatant. Le secteur de La Croche, situé à quelques kilomètres de La Tuque, est un lieu tout désigné pour pique-niquer. La plage du camping municipal s’anime lors des chaudes journées d’été. Le sable est fin, la rivière Croche est peu profonde et le courant est inexistant.

Tous les types de passionnés de plein air trouveront un lieu d’hébergement qui leur convient. Du camping rustique à l’auberge haut de gamme, le Haut-Saint-Maurice a tout pour vous garder plus d’une journée.

Le Camping La Tuque est le royaume des tout-petits. Chaque soir, quand le temps le permet, un petit train circule dans le camping avec des enfants et leurs parents à son bord. De tout nouveaux jeux d’eau permettent également aux enfants de se rafraîchir après une partie de pêche, de golf miniature ou une randonnée de canot ou de kayak. Par ailleurs, le contrôle des insectes piqueurs à La Tuque permet de profiter pleinement de son séjour sans être la proie d’un essaim de moustiques. Non loin de là, la nouvelle marina du Club nautique latuquois accueille les plaisanciers qui désirent explorer la rivière Saint-Maurice au nord du barrage de La Tuque.

Les pourvoiries de la Haute-Mauricie se transforment afin de s’adapter aux goûts de leurs clients. On ne fréquente plus les pourvoiries que pour la pêche ou la chasse, mais aussi pour passer d’agréables séjours en famille. Dany Tremblay, de la pourvoirie du Domaine touristique situé à La Croche, l’a bien compris. Il a créé un vrai petit paradis des familles où les enfants peuvent jouer et les parents profiter de l’Oasis du repos avec ses deux spas, sa piscine intérieure et son sauna nordique.

La Seigneurie du Triton a toujours été synonyme de luxe et d’histoire. Certains des plus influents hommes politiques du XXe siècle fréquentaient ce lieu mythique de la Haute-Mauricie. Les présidents américains Franklin Delano Roosevelt et John F. Kennedy de même que le premier ministre britannique Winston Churchill ainsi que la famille Rockefeller ont séjourné dans ce domaine centenaire très longtemps réservé à l’élite américaine.

Aujourd’hui, cet ancien club privé est ouvert à tous. À seulement 10 km du village de Lac-Édouard, la Seigneurie du Triton accueille des touristes canadiens, européens et américains. Un bateau fait traverser le lac à la Croix avec ses passages étroits aux visiteurs. L’auberge centenaire se dévoile doucement aux yeux des voyageurs.

Lisez la suite de cet article