Chroniques > CHRONIQUE: Le Québec des Français

CHRONIQUE: Le Québec des Français

9 octobre 2012

Le_Quebec_des_Francais_Marie_Eve_Morasse_14_juillet_2012

Marie-Ève Morasse – La presse – 14 juillet 2012

Pour la plupart des Français, le Québec est la porte d’entrée du Canada. En 2010, 70% des 435 000 touristes français venus au pays sont passés par la province.

Après les Américains, les Français forment le groupe de visiteurs le plus important au Québec, et les agences de voyages ont depuis longtemps flairé la bonne affaire. Beaucoup d’entre elles offrent des excursions organisées qui proposent de découvrir la province en une ou plusieurs semaines.

Un coup d’oeil aux forfaits proposés amène un constat: bien des clichés québécois y sont encore. Les grands espaces, les «visites de barrages de castor» et les «soirées villageoises» sont souvent au menu de ces séjours.

Simon Lemay aime mieux parler de «classiques» que de «clichés». Depuis 10 ans, son partenaire et lui font visiter le Québec aux touristes avec leur agence Authentik Canada, qui propose des voyages personnalisés. Les gens venus de France représentent plus de 80% de leur clientèle.

«Les Français recherchent assurément la nature et les grands espaces. En 10 ans, ça n’a pas changé, et je pense que c’est là pour rester, parce que c’est unique au monde. Ils veulent s’évader du stress urbain», dit-il.

En 2011, un sondage mené par le ministère du Tourisme du Québec auprès de visiteurs français a confirmé cet amour des vastes espaces. Lorsqu’on leur demandait ce qui les inciterait à revenir ou à recommander le Québec comme destination touristique, près d’une personne sur trois citait l’«expérience hivernale». Suivaient «les grands espaces, la nature et les lacs», puis «l’accueil des Québécois».

«Les Français viennent au Québec parce qu’ils aiment notre accent, nos expressions, constate Simon Lemay. On a un accueil chaleureux. On a aussi un lien historique avec eux, ils nous appellent « les cousins »».

Entre le rêve et la réalité

Motoneige l’hiver et pêche l’été: la municipalité de Saint-Alexis-des-Monts accueille son lot de «cousins» toute l’année.

«On parle leur langue, et c’est ce qui est apprécié des Français. L’accueil aussi, c’est pour ça qu’ils reviennent. On a toujours ça de bien, les Québécois!», affirme la mairesse Madeleine L. Robert.

Avec la célèbre auberge Sacacomie, sa microbrasserie de la Nouvelle-France, son magasin général et son bistro Le Tabarouette, le village de 3300 âmes semble taillé sur mesure pour une clientèle à la recherche d’authenticité québécoise. Pas étonnant que bon nombre de circuits touristiques s’arrêtent dans la région.

Lisez la suite de cet article