Actualités > Chasseurs, assurons la relève

Chasseurs, assurons la relève

29 octobre 2012

chasseur_assurons_la_releve

La chasse sportive fait partie de la culture et des traditions d’un grand nombre de québécois. Activité purement alimentaire chez nos ancêtres, la chasse est désormais un vrai sport, qui exige à la fois habileté, patience, endurance et un réel amour du contact avec la nature. Il faut également prendre conscience que la chasse est une activité nécessaire afin de réguler les populations fauniques et d’en maintenir les effectifs à des niveaux acceptables socialement.

Comment devient-on chasseur ?
Pour la plupart des chasseurs, l’initiation s’est faite dans le milieu familial. On observe que le taux de pratique de la chasse est plus ou moins important selon que l’on habite en ville ou à la campagne. Les chances de découvrir cette activité sont plus grandes pour ceux qui habitent près des lieux où se pratique la chasse. De plus, ceux qui ont la chance de connaître des adeptes de la chasse et qui ont l’opportunité de les accompagner auront, plus facilement, la piqûre. La traditionnelle initiation parent-enfant n’est plus nécessairement la norme et d’autres approches doivent être envisagées afin d’assurer la perpétuation des connaissances en la matière.

Différents groupes de chasseurs ont mis en place des actions visant à former de nouveaux chasseurs hors du cadre familial. Ces activités dites de mentorat visent à jumeler des chasseurs expérimentés avec des novices, dans le cadre d’une activité de chasse. C’est ainsi que sont apparues notamment les « journées de la relève » qui permettent à des jeunes accompagnés, de chasser la sauvagine la fin de semaine précédant l’ouverture officielle de la saison de chasse. Le Ministère des Ressources Naturelles et de la Faune délivre également des permis « d’initiation » qui permettent de pratiquer une chasse sans détenir les certifications requises.

Parlez-en donc à votre pourvoyeur et prévoyez initier un nouveau chasseur !