Chroniques > Chronique: 8 conseils pour apprécier son séjour en pourvoirie

Chronique: 8 conseils pour apprécier son séjour en pourvoirie

1 mars 2012

8 conseils pour apprécier son séjour en pourvoirie

Patrick Campeau – Journal de Montréal 

J’ai demandé au président de la Fédération des pourvoiries du Québec, Marc Plourde, de nous dresser une liste des choses à faire pour profiter à plein d’une excursion. Voici donc ses conseils :

1. Lorsque vous recherchez un endroit pour vos vacances de chasse ou de pêche, favorisez les pourvoiries membres de la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ). Sachez que chacun des membres de cette Fédération répond à une série de critères et dispose d’un code de déontologie qui assurera la qualité de votre séjour. De plus, ce fameux code de déontologie vous donne la possibilité de déposer des plaintes auprès d’un comité, si vous expérimentez de l’insatisfaction lors de votre séjour.

2. En plus de votre visite au salon, vous pouvez consulter le Guide de la pourvoirie. Cet outil incontournable pour les amateurs de chasse, de pêche et de villégiature est un annuaire complet des membres de la FPQ. À l’intérieur, vous y trouverez les fiches détaillées de chacun des sites (espèces chassées et pêchées, activités, type de restauration, classification des hébergements, prix, etc.).

3. Une fois votre idée bien arrêtée sur la destination que vous désirez visiter, il est impératif de préciser et de faire connaître vos attentes au pourvoyeur. Il pourra vous confirmer que ses installations conviennent à ce que vous recherchez.

4. En tant que consommateur, il est important de poser une foule de questions ; qu’est-ce que le séjour inclut et n’inclut pas ? Que dois-je apporter ? Quel est le meilleur itinéraire pour me rendre à l’endroit choisi ? Quel est le poids moyen des captures ? Quel est le succès de chasse ? De plus, il est important d’exiger des réponses claires. De cette manière, vous n’aurez pas de surprise une fois sur les lieux.

5. Rendu à destination, faites le tour des installations avec le pourvoyeur. Du moins, il doit vous expliquer les règles de base sur son territoire et vous indiquer où se trouvent les installations publiques prioritaires (réception, salle à manger, site d’éviscération, etc.).

6. Le pourvoyeur est un spécialiste. Écoutez-le et abreuvez-vous de ses conseils. Il connaît son territoire comme le fond de sa poche. Il pratique ce métier depuis des années. Son produit, il le connaît par cœur. Je vous assure que son but est de vous faire passer le meilleur des séjours chez lui.

7. Il faut garder l’esprit ouvert. Si le proprio vous explique une méthode infaillible pour prélever un beau gibier qui rôde sur son territoire, ou qu’il vous divulgue la position de fosses rarement exploitées, n’hésitez pas à essayer ses techniques. Encore une fois, écoutez le pourvoyeur et mettez en pratique ses conseils.

8. Il peut arriver une multitude d’imprévus en forêt. Ne vous laissez jamais déstabiliser par un événement peu important. Le déjeuner ne peut être servi à 7 h comme prévu ? Un peu fâchant, mais pas très dramatique ! Appréhendez la situation avec créativité. Allez vous servir un bon café et prenez le temps de vous asseoir sur le quai pour contempler le lever du soleil ! Prenez le temps de relaxer ! Vous êtes en pourvoirie pour pratiquer les activités que vous adorez. Profitez-en au maximum. Nos vies sont si souvent dictées par des dates butoirs et des échéanciers, en forêt, mettez cela de côté et concentrez-vous à vivre le moment présent !