Chroniques > CHRONIQUE: Sans plus attendre

CHRONIQUE: Sans plus attendre

17 février 2012

CHRONIQUE: Sans plus attendre - Patrick Campeau

Patrick Campeau – Journal de Montréal – 14 Février 2012

À titre de chasseur et de pêcheur, nous avons tous des rêves et des aspirations que nous aimerions réaliser avant de ne plus avoir la santé nécessaire pour le faire.

Lorsqu’on discute avec des passionnés, on entend souvent des phrases telles que : « J’ai toujours voulu aller à tel et tel endroit », « J’ai toujours voulu faire ça », « Ça fait des années que je rêve de… », « Quand je vais avoir les moyens, j’aimerais… », « Je me promets un jour de… », etc. Ce qui est malheureux, c’est qu’avec le rythme quasi démentiel de nos vies, nous ne semblons pas avoir assez de temps pour vivre nos rêves et nous passons plus de temps à rêver nos vies.

Je me suis inspiré du film avec Jack Nicholson et Morgan Freeman qui se nomme Sans plus attendre (The bucket list) pour faire ce texte. Dans cette comédie dramatique, les deux personnages que campent ces vedettes apprennent qu’il ne leur reste que six mois à vivre. Ils dressent alors une liste de choses qu’ils souhaitent faire avant de trépasser. La revue Outdoor Canada a déjà publié un texte similaire qui faisait allusion à 101 choses à faire avant de mourir.

Juste pour le plaisir de le faire, je vous invite à rédiger cette fameuse liste et à la ranger au fond de votre portefeuille. Grâce à cette dernière, vous aurez toujours vos rêves près de votre cœur. Pour vous aider à l’élaborer, voici quelques idées réalistes qui pourraient peut-être vous inspirer.

Pour les pêcheurs

Innovateur : La très grande majorité des amateurs utilisent des offrandes qui sont fabriquées par des artisans ou des firmes de toutes sortes. Imaginez la joie et la fierté que vous ressentiriez si vous pouviez inventer un leurre qui fonctionne vraiment, pour faire réagir les poissons.

Gros spécimens : Pour chaque espèce, il existe un record suprême de tous les temps, en fonction de leur poids. Vous avez évidemment compris que ce type de marque est quasi impossible à battre. Il existe toutefois une catégorie parallèle, qui tente d’établir quels sont les plus gros poissons, pris à la ligne, en fonction de la taille du fil utilisé. Il y a certaines catégories qui sont vacantes et d’autres que vous pourriez espérer battre. Visitez le www.igfa.org pour en savoir plus.

À l’aventure : Partir pendant un mois et même plus, dans l’arrière-pays, vers un secteur de pêche poissonneux. Vous pourriez vous véhiculer en camionnette ou en canot ou même une combinaison des deux. Imaginez la sensation de découvrir de nouveaux paradis.

Artisan : Plusieurs pêcheurs sont capables de monter des mouches. Il serait toutefois incroyablement génial si vous pouviez devenir assez talentueux pour être en mesure d’imiter à la perfection tous les insectes qu’on retrouve dans le contenu stomacal des poissons visés. Nul doute que ces créations seraient incroyablement productives.

Nouage : Plusieurs pêcheurs ont de la difficulté à retenir comment faire des nœuds. Imaginez maintenant lorsque c’est le temps d’attacher un leurre ou de faire une jonction ! Si c’est votre cas, prenez le temps nécessaire pour apprendre à faire une douzaine de nœuds et vous en servir à bon escient par la suite, lorsque vous pêcherez.

Chelem : Établissez une liste de six espèces de poissons que vous aimez habituellement capturer et indiquez un poids correspondant à un spécimen de belle taille pour chacun de ceux-ci. Votre but à atteindre pourrait être de battre chacune de ces marques au cours d’une période estivale ou d’un nombre de semaine prédéterminé.

Lisez la suite de l’article