Chroniques > CHRONIQUE: Activité hivernale unique

CHRONIQUE: Activité hivernale unique

11 février 2012

Activité hivernale unique - Patrick Campeau

Patrick Campeau – Journal de Montréal – 7 janvier 2012

Depuis quelques semaines, il est possible de se rendre sur la surface glacée de la rivière Sainte-Anne pour taquiner les petits poissons des chenaux.

Bien que les froids intenses se soient fait attendre, la 74e saison a bel et bien commencé. les 18 pourvoyeurs ont installé leurs cabanes et la pêche bat son plein. Plus de 500 chalets, pouvant accueillir entre 4 et 35 pêcheurs, sont dispersés sur plus de deux kilomètres de rivière.

Les poulamons atlantiques se donnent rendez-vous chaque année à cet endroit pour s’y reproduire. Même si la plupart des poissons passent toute leur vie dans l’estuaire du Saint-Laurent, il est intéressant de savoir que certains spécimens auront parcouru plus de 200 km pour se rendre à ce lieu de reproduction.

Populaire et accessible

Plus de 100 000 visiteurs se rendent annuellement en Mauricie, à Sainte-Anne-de-la-Pérade, pour capturer ces petits affamés.

Plusieurs facteurs contribuent à cette grande popularité. D’abord, nul n’a besoin de permis de pêche pour tenter sa chance. De plus, les poulamons sont très faciles à capturer. Même les plus jeunes peuvent en attraper en grand nombre et il n’y a aucune limite de capture.

Lisez la suite de cet article