Actualités > ACTUALITÉ: Lorsque pêcher à la mouche soulage bien des maux

ACTUALITÉ: Lorsque pêcher à la mouche soulage bien des maux

21 février 2012

Lorsque pêcher à la mouche soulage bien des maux - André-A. Bellemare

André-A. Bellemare – Journal Le Soleil – Décembre 2011

(Québec) Depuis longtemps, on reconnaît que pêcher à la mouche soulage bien des maux, autant du corps que de l’esprit. On s’en est encore rendu compte aux États-Unis et au Canada, ces dernières années, lorsqu’on a cherché des moyens d’aider les militaires revenant du combat avec des blessures physiques ou psychologiques. On a alors inventé le Projet des eaux curatives par la pêche à la mouche (Project Healing Waters Fly Fishing).

C’est en 2005 que ce projet a vu le jour aux États-Unis, grâce au capitaine à la retraite Ed Nicholson, de l’hôpital pour vétérans Walter Reed, à Washington, D.C. Cette thérapie est maintenant bien implantée dans les hôpitaux pour vétérans chez les États-Uniens. Plusieurs fondations importantes pourvoient là-bas au financement annuel du projet, aidées par des fabricants et commerçants liés de près ou de loin au domaine de la pêche à la mouche.

Au Canada depuis 2009

Au Canada, le projet a pris naissance en 2009, grâce à Kerry Pitt, d’Edmonton (Alberta). Malheureusement, les fabricants et les commerçants du Canada liés au domaine de la pêche à la mouche n’ont pas encore commencé à soutenir de façon notable les bénévoles qui se chargent d’initier à cette activité les vétérans revenus handicapés physiquement ou psychologiquement des combats au Proche-Orient; cela, même si ces bénévoles ont cogné à leur porte pour réclamer leur soutien… 

Ne pourrions-nous pas tous accomplir un effort pour que les vétérans reprennent goût plus rapidement à une vie normale? C’est bien gentil de vouloir baptiser une route «Autoroute de la Bravoure», mais il me semble qu’il y a bien plus que cela à accomplir pour eux.

Au Québec depuis 2011

Au Québec, le Projet des eaux curatives par la pêche à la mouche a germé, en 2009 et 2010, dans le coeur et l’esprit de l’adjudant Gervais Jeffrey, du 12e régiment blindé de Valcartier, à la suite d’une rencontre avec Jack Simpson, un fabricant artisanal de cannes à moucher. C’est finalement au début de la présente année que le projet a été mis en marche dans la grande région de Québec, avec l’aide de mordus de la pêche à la mouche et du montage de mouches à pêche, surtout des membres du site Web QuebecPeche.com.

Lisez la suite de cet article