Chroniques > CHRONIQUE: Les canards des marais

CHRONIQUE: Les canards des marais

11 décembre 2011

Les canards des marais - Patrick Campeau

Patrick Campeau – Journal de Montréal – Samedi 3 décembre 2011

De nombreux chasseurs ont rangé leur fusil, croyant que la chasse au canard est terminée. Pourtant, il reste encore de très belles opportunités.

Bien que l’hiver commence à se pointer le bout du nez, retenez que la saison ne se terminera que le 28 décembre dans la plupart des secteurs, et ce, pour la majorité des espèces de canards. Du côté de l’Ontario, elle se prolongera jusqu’au 8 janvier dans le district Sud.

Au fur et à mesure que l’automne progresse, les habitudes des oiseaux migrateurs se modifient. Les spécimens de toutes les familles deviennent plus nerveux, plus suspicieux, plus vigilants et moins téméraires. Il faut donc adapter nos différentes techniques si on souhaite pouvoir les intercepter au vol.

Normalement, en début de saison, l’aire de répartition des canards est très vaste, car il y a des étendues d’eau à peu près partout. Lorsque le thermomètre descend, la surface des plans d’eau gèle. les gibiers ailés recherchent alors des sites où il y a de l’eau libre, qui sont habituellement de vastes lacs ou des endroits avec un certain courant. Plusieurs adeptes les pourchasseront au large, à bord d’une embarcation ou dans une calleuse.

Chasser différemment

Frédéric Masse se passionne pour les oiseaux migrateurs depuis sa tendre enfance et il offre ses services à titre de guide, depuis plus de 15 ans,à la pourvoiries Fran-Val. Ce spécialiste concentre ses activités de chaque côté de la frontière entre le Québec et l’Ontario, le long du couloir fluvial.

Lisez la suite de l’article