Actualités > Vol direct vers la sauvagerie

Vol direct vers la sauvagerie

17 août 2011

La Presse, 14 août 2011, Simon Diotte, Collaborateur spécial.

Avec la prolifération des chemins forestiers au Québec, les endroits reculés, où règne encore le monde sauvage, sont devenus une perle rare. Seules quelques pourvoiries du nord de la province demeurent uniquement accessibles par hydravion. Visite de l’un de ces paradis fauniques.

Lac du Mâle Au bord du lac Tibériade, à Sainte-Véronique, il y a de l’excitation dans l’air. Dans quelques minutes, on s’envolera à bord d’un mythique appareil Beaver à destination du Haut-Saint-Maurice. Une heure de vol plus tard, c’est le milieu de nulle part. Loin de la civilisation et des soucis quotidiens, dans un territoire uniquement fréquenté par les pêcheurs et les Atikamekws. Bienvenue en milieu sauvage!

Notre destination le lac du Mâle, une des six pourvoiries de Norman Ouellette, président fondateur d’Air Mont-Laurier. En plus d’offrir l’hébergement en chalet, M. Ouellette s’occupe du transport de ses clients à bord de sa flotte composée de huit hydravions.

Lisez la suite de l’article en cliquant ici