Actualités > Un pays de lacs et de rivières

Un pays de lacs et de rivières

30 avril 2011

Au Québec, les amateurs de pêche sont choyés par l’abondance des cours d’eau. Bon nombre d’entre eux sont situés sur des terres publiques et tout amateur peut y pêcher à sa guise en observant évidemment les quelques règles qui régissent l’activité. Mais une foule d’autres occasions de prendre du poisson sont aussi offertes parfois à deux pas de la grande ville ou encore aussi loin que dans le Nouveau-Québec, au nord de la baie d’Ungava. L’aventure est offerte à tous. Aperçu de l’offre.

Les pourvoiries

L’offre de service la plus grande vient des pourvoiries. Et pour cause. Pas moins de 60% des jours passés en forêt par leur clientèle sont consacrés à prendre du poisson, indiquent les statistiques de la Fédération des pourvoiries du Québec, une organisation bien structurée qui regroupe 359 des 600 pourvoiries actives sur le territoire. Plus encore, selon les dernières données disponibles, le nombre de pêcheurs y a connu une hausse de 20% de 1995 à 2007.

Lisez la suite de l’article